Sangoten: Translations in English and Lyrics - Jul

The Translation of Sangoten - Jul in English and the original Lyrics of the Song

Lyrics of Sangoten
by Jul

Wesh l'équipe, j'peux plus dire je t'aime
Et j'm'en fout du thème
J'rappe c'que j'vis, c'que j'vois, c'que j'pense sans faire l'capitaine
J'suis numéro 10 comme Zidane, un peu nerveux comme Sangoten
Sous bangué j'fais pas d'gitane, tu veux un tête bah j'reste open
Technique, gaucher comme Thauvin
Combattant comme Gustavo
Ça joue sa vie sur l'terrain, de haine ça t'laisse sur l'carreau
Et toi regarde c'que t'as fais, c'pas bien t'as divisé l'quartier
Mais regarde comme la roue tourne, regarde bien c'qui va s'passer, ouais
L'argent ça nique des gens gros même en chien donne pas de go, donne pas d'adresse, donne pas la plaque d'ma caisse ou celle de tu sais qui
Et maintenant tu sais quoi, j'vais faire ma life sans m'accrocher à des personnes qui t'envient te jalousent quand t'as des grands projets
Ça t'a mis un crochet, quand t'as vu qu'la Lune j'pouvais la décrocher, qu'j'étais à mon apogée et qu'toi dans la merde tu pataugeais
Et elle elle me rend fou, pas de haine, j'préfère raccrocher
Et si c'est elle qui est en tord c'est pas moi qui irait m'rapprocher
J'préfère partir qu'souffrir, j'préfère pas lâcher qu'trahir
Même si dans mon camp c'pas trop ça et qu'j'vois qu'le mal rejaillir
J'préfère prendre une balle dans l'bras plutôt qu'donner des sous sous
Des fois c'la merde sisi, dans ma tête que des soucis
Y'a des frangins en sursis, convocation ça fait mal au ventre
Que tu t'poses des questions après tu t'dis 'Eh nique sa mère si je rentre'
J'aimerai dormir et plus m'réveiller, ça serait une mort trop cool
J'garde tout j'garde tout, mais des fois j'en ai plein les couilles
Et toi fils de de vicieux, vas-y sent toi bien visé
Quand l'autre il a du buzz tu vas là-bas, quand c'est moi tu reviens sucer
Alors c'est comme ça le succès, sur ce, bientôt j'suis sur scène
J'rentrerai avec mon stunt, y'aura peut-être un couteau sous la scelle
Difficile, j'marche seul j'ai pas un gang
Mais attention les gars vous savez bien que ça peut faire boum
Moi j'fais confiance à mon chien, au moins lui y m'laissera jamais
Il prends ma garde car quand y'a des 'blêmes beaucoup sont sur messagerie, ouais
J'aime pas les messagers, moi j'aime pas me mélanger
Moi j'aime pas être côté passager, j'préfère conduire pendant qu'une folle fais un massage
Avec le temps on s'assagit, on veut te niquer comme El Chapo
J'loue une maison j'suis parano, sur les caméras j'mets des chapeaux
Moi j'lève même en Chapi, si y faut j'fais cabrer Shakira
J'aime mon poto mais j'ai envie d'le fouetter à chaque fois qu'il râle
J'joue plus au ballon, depuis qu'j'ai connu, la fumette, la rue et les potes qui rentrent au ballon
Big up, Baumettes, Luynes, Salon
Le Pontet, Nanterre, Fleury
Big up à ceux qui s'font transférer, ça cherche des folles pour le parlu
Si possible, grosses fesses beaux yeux fine avec les talons
Dans l'bloc ça joue pas les galants, y'a plus l'temps de la galoche
Ça sort, ça cherche des kalash ça dit 'Comment ! On devient pas riches nous ! On est pas en tête d'affiche nous ?! Nique sa mère l'affiche !'
Que je serre, des conneries j'veux faire
A deux doigts de prendre le fer et de prendre du ferme
Là, j'écris sur ma 'quette, j'regarde la Lune de ma fenêtre
Ça change du balcon d'la cité, souvent critiqué parce-qu'ils m'ont vu naître
Ils m'ont vu serrer, ils ont vu ma mère galérer
Ils ont vu mon frangin s'démerder avec ce jobbeur devant l'bloc apeurée
Mais apparemment, y'a plus rien dans leurs p'tites têtes
Contre un vieux pas d'antidote , ouais même plus un 'Oh tu dates !'
En peu d'temps, j'fais des platines appelle moi Rapido
Ils ont voulu m'la faire mais comme on dit chez nous 'Aghju capitu'
Matte des stories bidons, que ils veulent me mettre dedans
J'évacue en faisant des sons, laisse moi croquer la vie à pleines dents
Là j'avais trop envie d'écrire, de décrire mon univers
Les jaloux ils vont maigrir, ils reviendront cet hiver
J'en ai des choses à dire, comme quand je vois que pour certains c'est trop la dèche
Trop la dèche, y'a pas win dans la sacoche, hein
Fais gaffe les gens, tu parles trop t'es bizarre
T'plains pas qu'après ça vient et ça dit 'Oh pourquoi t'as dit ça ?!'
J'suis plus trop là mais j'suis pas loin, au tiek j'ai mes yeux mes oreilles
Comme Pietro dans Gomorra, faut juste d'la money
Toute l'année la tête dans l'guidon, hmm, pas d'Louis Vuitton
Hmm, on change pas on reste les mêmes, tu connais l'dicton
J'fais ma crise, j'suis dans l'treize
J'suis d'retour, j'vous agresse
Et j'suis chaud, comme la braise
Cet hiver, j'vais zoner avec la paire, de lunettes à Matrix
J'aurais peut-être, une matraque
Je change souvent d'adresse, parce-que ce monde m'attriste
Je bois mon Liptonic et si tu m'cherches j'te nique
J'te jure qu'j'suis un dégun mais regarde si tu touches la
Moi, j'appellerai pas les flics, j'gratterai pas des cig'
On m'a dit 'Fais gaffe les gadji, certaines ont des regards maléfiques', ouais
Tu m'aimes pas allez nique, j'mets tout sur l'tec' j'fais pas les pics
J'suis pas dans ta soirée chic, moi j'supporte l'olympique, ouais
M'appelles pas mon chaton, de toi rien j'attends
Fais confiance aux loups ils te tueront comme le petit chaperon
Moi j'aime les brunes, les châtains
J'aime pas dire mon chagrin
J'fais des erreurs j'apprends j'm'en fout des cadeaux sous l'sapin, ouais

A tout on s'attends, fait gaffe dans le coin ça tire
Ça se colle avec n'importe qui et la merde ça s'attire
Mais on sait qu'la roue ça tourne, et qu'le mal jamais ça dure, ouais
Ne crois jamais qu'ça dort c'est juste que des fois je sature
Dans une course, c'est quand tu veux mettre l’œil à l'autre que toi tu cales
J'suis fané, j'fais une boulette sur mon nouveau survet du Portugal
Frangin, j'suis gentil avec toi dis moi pourquoi tu gueules
Après quand y'a une voiture d'un coup qui déboule tu deviens tout pâle, ouais
L'argent n'a pas d'odeur, mais quand t'en as pas ça sent
J'en ai pris des contre-sens, et des virages à 200, ouais
Y'a que des bâtards, gros, y'a que des salopes, ouais
Y'a que des bâtards, ouais, y'a que des salopes
Ah ouais c'est grave tout c'qui m'arrive
23 ans première Ferrari, tu la baiseras si tu la feras rire
J'ai la haine depuis l'départ, y'a des faux des menteurs
Je rôde je rentre tard, rond point y'a les gendarmes
Minot reste tranquille, L'Ovni il t'encule
Poussettes, que ça chante
Cette année c'est tendu, ouais
La chienneté j'en viens, de la force j'en donne
Et à qui j'ai envie parce-que y'a peu de gens biens
Ouais le rap c'est devenu la rue, t'as du buzz t'as des armes
Ici c'est bizarre, apparemment les victimes deviennent des hommes
Et j'aime pas, non j'aime pas
Pour les gens ça gène pas, maintenant ça dit qu'ça m'aime pas mais j'crois que ça s'souvient pas
Faut qu'je fasse du liquide, en situation délicate
J'ai pas besoin d'équipe, on est pas qu'trois ou quatre dans la troupe
Cherche un peu, tu nous trouves
Nous on s'cache pas, on est discrets
Peut-être qu'on est pisté par les képis ou les fils de
J'me retrouve dans les problèmes alors qu'à la base j'en veux pas
On m'avait prévenu, on m'avais dit que ça s'arrêterait pas, ouais
J'dis c'que j'vois au micro, moi j'suis pas dans la mama
Moi, j'affronte la vie seul surtout dans les pires moments
Ma team je vous aime, on trahis pas chez nous
Trop d'gens dans les étoiles, une grosse pensée au p'tit Moreno
Moi, j'oublie rien j'grandis, et j'ai le cœur sur la main
Des fois j'pardonne des fois non quand c'est aller trop loin
Marseille c'est sans limite, ici ça te tanke normiou
Ça fait des cambu ganté, ça charge tout dans la Clio
Ça fait des braquages à pied, ça veut la caisse et le coffre
Voler c'est un kiff, le sourire quand ça les coffre
En c'moment je fume beaucoup, que je fais la chaussette
Je vois tout, j'dis rien et ils reprennent tous ma recette
Y'a la focus et y'a les faux-culs, focus j'pense pas aux feukeus
Faut qu'j'fasse mes sons péper, y'a que comme ça qu'j'vais les fuck
Moi, j'esquive les mythomanes, et les fouteurs de merde
Cet été j'ai même pas eu l'temps du scooter des mers
Que ça invente des mythes, s'coller c'est la mode
Sniffer c'est banal comme inviter l'ennemi en feat
Et c'est pas d'ma faute, si tu t'faisais des films
Moi, j'suis obligé de rien frère c'est le bon Dieu qui décide
Quand j'te donne j'suis un bon et quand j'dis non j'suis plus dégun
C'est donc ça la vie Manny ? Ouais pour de bon, j'fume le pétou dans le bain
Moi j'sens l'parfum Armani, j'descends j'passe à l'alim' et j'me mets bleu sur du Lalanne
Ça y est je tends plus la main déjà qu'il m'reste que le bras
Ils serrent j'fais des Belin et j'm'appelle encore en Umbro
Tu parles de moi, viens me voir
Si t'es le frère si t'es le sang
Tout l'monde le sait qu'j'fais du son et que je les saigne
Parfois, j'sent les choses arriver
T'as pas mon talent mon niveau, tu peux pas être mon rivaux
T'es qu'un produit dérivé, ça fait longtemps qu'j'ai passé la ligne d'arrivée
La lignée d'arrivée, ouais
Là j'rappe pour l'plaisir, parce-que j'ai déjà tout niqué
Ils ont vu comment j'ai fait, ils veulent me refaire j'les ai piqués
Tant mieux si ça marche, j'suis pas comme eux j'suis pas jaloux
Des gens voulaient m'voir pour m'monter la tête et même pas j'allais
Quand tu m'vois plus dans la rue, c'est qu'je taffe le CD
J'peux te dire qu'celui là c'est une bombe, ouais, ils pourront tous parler c'est dead
Des fois j'chenef tarpin, j'entends qu'ça m'descends grave
Mais t'inquiète c'est rien, finiront tous en crabe
Dans l'secteur ça a changé, puisque tout l'monde veut manger, ouais
J'dis que la vérité fais pas ton regard d'étranger
Dans la vie faut faire des choix un jour où l'autre faut trancher
Frère moi j'suis tout l'temps chaud mais jamais la sœur j'vais brancher
Frère moi j'suis tout l'temps chaud mais jamais la sœur j'vais brancher

Frère moi j'suis tout l'temps chaud mais jamais la sœur j'vais brancher
Frère moi j'suis tout l'temps chaud mais jamais la sœur j'vais brancher

Translation in English of the Song
Sangoten by Jul



Wesh team, I can no longer say I love you
And I I don't care for the theme
I stroke it as I live in, it that I see it I think without the captain
I'm number 10 like Zidane, a little nervous as son goten
Under bangué I'm not a gypsy, you want to get a head bah I remains open
Technical, left-handed like Thauvin
Fighter as Gustavo
It's played out his life on the field, hate it you can leave it on the tile
And you look at it you do it not well, you have divided the neighborhood
But watch as the wheel turns, looks at it and it will pass, yeah
The money that screws people big even in a dog not give a go, gives no address, not give the plate to my cash or that of you know who
And now you know what, I'm going to make my life without me cling to the people you envy envy you when you have major projects
Did it put a hook, when you saw that the Moon I could get, that I was at my peak and that you in the shit you waded out
And it makes me crazy, not hate, I prefer to hang up
And if it is she who is wrong it is not me that would run me closer
I would rather leave than suffer, I'd rather not let that betray
Even if in my camp it not too it, and I see that the evil and brought great
I'd rather take a bullet in the arm rather than give a sub
Of the time, it crap sisi, in my head that worries
There are brothers to stay, an invitation that hurts the belly
That you ask questions after you say 'Eh screw his mother if I go back'
I'd like to sleep and I wake up, it would be a death too cool
I keep everything I keep everything, but sometimes I'm full to the balls
And you sons of vicious, vas-y smells you referred to
When the other it has the buzz you'll be there, when it's me you come back to suck
Then it is like that success, on this, soon I'm on stage
I'd go with my stunt, there will be maybe a knife under the seals
Difficult, I walk alone I am not a gang
But be careful of the guys you know well that it can make them boom
I trust my dog, at least it is to me never let
He takes my guard because when there's 'pale many are on e-mail, yeah
I do not like the messengers, I not like me to mix
I do not like to be passenger side, I prefer to drive during that crazy do a massage
With time it settles down, it wants you to fuck like El Chapo
I rented a house I'm paranoid, on the cameras I put hats
Me I up even in Chapters, if need be I do a nose-up Shakira
I love my poto but I want to whip him every time he groans
I play more to the ball, since that I have experienced, the smoke, the street and friends who come to the ball
Big up, les Baumettes prison, Luynes, Living room
The Saddle, Nanterre, Fleury
Big up to those who transfer, it is looking crazy for the parlu
If possible, big ass, beautiful eyes, fine with heels
In the block it does not love, there's more the time of the clog
It comes out, it seeks kalash it said, 'How ! It is not become rich we are ! We are not headlining we ?! Lunch his mother the poster !'
I greenhouse, bullshit I want to do
Has two fingers to take the iron and take the farm
Here, I write on my 'labels, I look at the Moon from my window
It changes from a balcony of the city, often criticized because they saw me be born
They saw me tighten, they saw my mother is difficult to handle
They have seen my bro ' is démerder with this jobbeur in front of the block in fear
But apparently, there's nothing in their p'tites têtes
Against an old no antidote , yeah even more of a 'Oh you date !'
In little time, I make decks called me Rapido
They wanted me to do it but as we say at home 'Aghju capitu'
Matte stories cans, that they want me to put it in
I evacuate making sounds, let me crunch the life with full teeth
Then I too desire to write, to describe my world
The jealous they are going to lose weight, they will return this winter
I have things to say, like when I see that for some it is too la dèche
Too broke, there's no win in the bag, eh
Keep an eye out people, you talk too much you're weird
You not complaining that after it comes up and it says 'Oh why did you say that ?!'
I am too, but I'm not far away, tiek I have my eyes my ears
As Pietro in Gomorrah, just need the money
Throughout the year the head in the handlebar, hmm, not Louis Vuitton
Hmm, it is not change we stay the same, you know the saying
I'm doing my crisis, I am in the thirteen
I'm back, I assaults you
And I'm hot, like the coals
This winter, I'm going to zoner with the pair, of glasses the Matrix
I might be, baton
I often change address, because this world makes me sad
I drink my Liptonic, and if I'm looking I'm lunch
I swear to you that I am a dégun but look if you touch the
Me, I'll call not the cops, I'll scratch not the cig'
They said to me, 'keep an eye on the gadji, some have looks of evil', yeah
You love me not going to lunch, I put it all on the tec' I am not the peaks
I'm not in your chic evening, I support the olympics, yeah
Call me not my kitten, for you, nothing I expect
Trust the wolf they will kill like the little riding hood
I love the brown, the brown
I don't like to tell my grief
I make mistakes I learn I don't care about the presents under the christmas tree, yeah

Has everything one would expect, makes a gaffe in the corner it takes
It sticks with anyone and the shit it attracts
But it is known that the wheel it turns, and that evil never lasts, yeah
Never believe that it sleeps, it's just that at times I saturate
In a race, this is when you want to put the eye to the other that thou shims
I'm faded, I'm a little ball on my new joggin Portugal
Bro', I'm nice with you tell me why you gules
After when there's a car, a move that rushes you get all pale, yeah
Money has no smell, but when you don't it feels
I've taken the opposite direction, and turns to 200, yeah
There's that bastard, big, is there only bitches, yeah
There's that bastard, yeah, there's that bitches
Ah yeah that is serious while it is happening to me
23 years old first Ferrari, you baiseras if thou shalt laugh
I hate since the start, there are fake liars
I lurking I come back later, roundabout was there the gendarmes
Minot remains quiet, The Ufo it you buggers
Strollers, that it sings
This year it is tight, yeah
The chienneté I come from, the strength I give
And to that I want because there is little good people
Yeah the rap, it became the street, you got the buzz you've got weapons
Here, it is weird, apparently the victims become men
And I love not, no I do not like
For the people it gene not, now it says that it loves me not but I think it is not remember
Should I make the liquid, in a delicate situation
I don't need to team, it is not that three or four in the troop
Looking for a little, you will find
We will not hide, it is discrete
Perhaps that is tracked by the kepis, or the son of
I found myself in issues while at the base I want not
You had warned me, they told me that it wouldn't, yeah
I'm saying that I see the microphone, I am not in the mama
Me, I face life alone, especially in the worst moments
My team I love you, you betrayed not among us
Too many people in the stars, a big thought to the p'tit Moreno
Me, I forget nothing I grew up, and I have the heart on the hand
Sometimes I forgive, sometimes not when it is going too far
Marseille is without limit, here it te tanke normiou
It's been cambu gloved, it loads everything in the Clio
It's been robberies on foot, and that means the cashier and the safe
Fly it is a dream, the smile when it's safe
In this moment I smoke a lot, as I do the sock
I see it all, I say nothing and they take all my recipe
There's the focus, and there's the fake-ass, focus I not think to feukeus
Should I make my sounds péper, there's only like that that I'm going to fuck
Me, I dodge the mythomanes, and the fuckers of shit
This summer I have not even had the time jet skiing
It invents myths, are paste this is the mode
Sniffer it is mundane, such as to invite the enemy in the feat
And it is not my fault, if you was doing films
Me, I am obliged to nothing brother it is the good God who decides
When I give you I am good and when I say no I am more dégun
So this is the life Manny ? Yeah for good, I smoke the pétou in the bath
I sense the fragrance of Armani, I am going down I going to the alim' and I put myself in blue on the Lalanne
There it is, I hold out my hands already I rest the arm
They shake I'm Belin and I still calls me by Umbro
You're talking about me, come see me
If you're a brother if you're the blood
All the world knows that I'm his and that I bleed
Sometimes, I feel things happen
You ain't got my talent, my level, you can't be my rival
You're a by-product, it's been a long time that I crossed the finish line
The lineage of arrival, yeah
I raps for fun, because I already have all screwed
They have seen how I have done, they want me to redo it I got hooked
So much the better if it works, I'm not like them I'm not jealous
People wanted me to see for me to mount the head and not even I was going
When you me see more in the street, it is that I taffe the CD
I can tell you that there is a bomb, yeah, they can all talk about it it is dead
I chenef tarpin, I hear that it me come down serious
But don't worry it is nothing, it will all end up in the crab
In the sector it has changed, since all the world wants to eat, yeah
I say the truth, do not your eyes of a stranger
In life choices must be made on a day when the other needs to be decided
Brother I am all the time hot but never the sister I'm going to plug in
Brother I am all the time hot but never the sister I'm going to plug in

Frère me I am all the time hot but never the sister I'm going to plug in
Brother I am all the time hot but never the sister I'm going to plug in

Latest Translations and Lyrics Added Jul

La zone en personne
The album La zone en personne contains the song Sangoten of Jul . This album was released on: 07/12/2018.
Are you interested in other translations of the songs on the album La zone en personne ?

On the right you will find the list of songs contained in this album of which we do not have the translation If you would like the translation of one of these songs, click on the appropriate button.When we reach at least 3 reports for a song we will activate to insert its translation into the site.
Song nameReportsDo you want the translation?
La zone en personne0/3
Poussette0/3
Je vais tout casser0/3
La vie est faite comme ça0/3
T'as tout gagné0/3
Hallelujah0/3
Oh fou 0/3
Pablito0/3
Ma che beauté0/3
Come vai 0/3
Chiron0/3
Le deum0/3
Sur pépé0/3
Si tu savais 0/3
Sangoten0/3
VNTM 0/3
Qu'est-ce que je t'ai fait ? 0/3
Amore1/3
Je vais danser0/3
Dors petit dors0/3
Asalto0/3
Je suis pas solo0/3
Ma chérie 0/3
Avant GTR0/3
Qu'est-ce que tu me dis ?0/3
On m'a tourné le dos 0/3
Tu vois je veux dire0/3
Ya foye0/3
Et je deviens fou 0/3
J'ai la mort0/3
Dans tes yeux0/3
J'ai des images0/3
Je réponds plus 0/3
Chez moi0/3
Avec la chapka0/3
Le jeune0/3
Je dirais plus je t'aime0/3
Je t'aimais bien0/3
Pour un violet0/3
En quarantaine0/3
Until today you have improved
156
translations of songs
Thank You!!